Il existe des sources
alternatives d’énergie.

Mais il n’existe aucune
alternative à l’eau.

L’eau «virtuelle»

L’écologiste Anthony Allan du King’s College de Londres, a créé le concept d’«eau virtuelle» pour représenter la quantité d’eau nécessaire à la fabrication d’un produit.

 
En bref, il s’agit de la quantité d’eau propre qui s’évapore et qui est consommée ou polluée lors de la production d’un produit, depuis l’arrosage agricole jusqu’à l’eau utilisée pour refroidir les machines.

 

Le calcul de l’empreinte hydrique de différents produits révèle une consommation d’eau bien supérieure à ce que l’on imagine.

 

L'eau virtuelle